LES ORIGINES

La famille SOUDARIN apparait en Savoie, plus précisément a proximité du nid d' aigle d' une seigneurie féodale : Les tours de MONTMAYEUR vers 1640.. d' apres certains documents... Le chateau de Montmayeur fut édifié en 1173 à une altitude de 800m sur une crete séparant la vallée du Gelon à celle du coisin, et dominant le village de Coise-St-Jean-Pied-Gauthier.
L' origine du nom reste incertaine...Un soldat ( soudard ) Helvétique pour les uns... Un colporteur sicilien pour les autres... Une certitude le village de Coise est la souche de cette famille..
Ce site a pour but de permettre à tous les SOUDARIN de faire connaitre leur histoire et d' illustrer par des documents et par des photos l' histoire de leur propre famille. La plupart des SOUDARIN sont en Savoie.. On en retrouve en region Lyonnaise, en région parisienne et en région Toulousaine.
Tous les documents concernant ce patronyme sont les bienvenus.. Nous vous donnerons un acces au site pour y inclure toutes vos informations. Pour tous renseignements contactez françois SOUDARIN à l' adresse mail suivante : francois.soudarin@wanadoo.fr
Dans les mois à venir le site évoluera et s' enrichira de photos et documents sur cette famille.

HOMMAGE A UN HEROS DE LA RESISTANCE : JEAN SOUDARIN nom de guerre : " LE TATOUE"

Jean_Soudarin_maquis.R.jpg
Jean SOUDARIN est né à Montureux/Prantigny ( Haute-Saone ) le 17 février 1913. Son pere gendarme , prend sa retraite à Coise et Jean Soudarin termine sa scolarité dans ce village avant de s' engager dans la marine Nationale à l' age de 17 ans, en 1930. Il y apprend les spécialités de scaphandrier et devient sous-marinier apres avoir fait le tour du monde sur l' aviso TAHUR.. Campagne de Chine et du Japon, Campagne d' Afrique. marin2.jpgmarin1.jpgdans les rues de Shagaï ( Chine )
Il rentre alors dans la garde mobile, où il fait carriere de 1935 à 1943. Jean est envoyé en Afrique du Nord, Djibouti et plusieurs autres affectations.Puis il est affecté successivement à Gap, Pontcharra, et en dernier lieu ST Pierre d' Albigny. C' est de cette derniere affectation qu' il déserte avec armes et bagages lors de l' appel à la collaboration avec les Allemands par le gouvernement de Vichy et le maréchal Pétain. Il rejoint le maquis de Savoie, dans la région de La Rochette. Son sens du commandement, sa grande pratique du combat et du maniement des armes font merveilles. Il réorganise la fraction de l' Armée Secrete qu' il a sous son commandement , et le nombre de coups de main contre les Allemands à mettre à l' actif de ce groupe est impressionnant. Avec une poignée d' homme Jean SOUDARIN fait prisonnier une compagnie entiere d' Allemands à Maltaverne. A titre de respect et de reconnaissance de sa valeur militaire le capitaine Allemand donnera son walther pp à Jean.gendarme1marqu_.jpg
Son esprit de justice, son enthousiasme pour monter tous les coups,toujours en tete pour monter au combat lui donna rapidement un ascendant sur ses hommes qui le suivaient les yeux fermés... Hélas on ne défie pas le destin indéfiniment...Le 15 septembre 1944 fut une triste journée pour l' Armée Secrete.. Lors d' un accrochage à Lanslebourg, le groupe du " Tatoué " fut pris sous le feu des mitrailleuses allemeandes qui défendaient un pont.. Un homme de Jean Soudarin tomba blessé sous le feu nourri des Boches.. Jean n' écoutant que son courage partit chercher son camarade pour le soustraire aux tirs acharnés de l' ennemi... C' est là qu' il fut atteint par une balle explosive au niveau de la hanche... Il dut attendre des heures et des heures pour être redescendu a dos de mulet vers les postes de secours, puis diriger vers l' hopital de Saint Jean de Maurienne....

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : http://www.soudarin.com/index.php?trackback/2

Haut de page